Dans une première phase (1982), le projet s’est donné comme objectif de déterminer la relation entre les principaux sites d’habitations, le grand centre cérémonial de Cahuachi et les géoglyphes de la Pampa, en incluant le cadastre et le relevé des stations d’art rupestre des vallées secondaires. On a donc étudié les systèmes de sépulture de la nécropole de San José et les structures des habitations et de temples qui se trouvent dans la région et qui peuvent être situées chronologiquement dans la période Intermédiaire Antique, ainsi que dans les périodes suivantes. Parmi les constructions les plus importantes, il faut rappeler la présence d’un temple parallélépipède de grandes dimensions appartenant à l’Horizon Moyen. 

 

A partir de la fin de 1989, le Projet a concentré ses recherches sur Cahuachi, avec l’objectif d’étudier de façon plus approfondie la fonction des différentes aires templières et le tracé urbanistique originel ; en outre, la découverte de structures architecturales très anciennes (1700 av. J.-C.) par rapport au contexte urbain datant d’époque Paracas-Nasca (400 av. J.-C. – 550 ap. J.-C.) a suggéré de nouvelles hypothèses sur la continuité de l’occupation du site et sur l’importance qu’il a pu avoir comme lieu de culte millénaire. 

 

A partir de 1990, on intervint avec une programmation quinquennale, pour planifier de manière plus détaillée les interventions dans le centre cérémonial.

 

A partir de 2002, une nouvelle phase du projet a débuté, avec l’intervention en parallèle des fouilles archéologiques, de la conservation et de la restauration architecturale des édifices : l’aire dans laquelle ont été réalisées les activités de valorisation des édifices est principalement celle des façades Nord et Est de la Grande Pirámide, en incluant les places et les espaces correspondants. A partir de 2005, il a été également possible d’agir dans l’ensemble nommé Templo del Escalonado, dans le Secteur Y2, presque parfaitement conservé, avec des frises en bas-relief le long des parois périmétrales. Il s’agit du seul exemple existant d’architecture monumentale Paracas-Nasca, il avait été déjà fouillé et recouvert par précaution, dans les années 1985-88. A la même époque, ont été menées des interventions de conservation et de consolidation des structures da l’adjacente Pirámide Naranja, l’un des ensembles les plus emblématiques par sa signification intrinsèque et où l’on retrouva des offrandes extraordinaires. On peut rappeler en particulier le tombeau d’une fillette de haut rang, doté d’objets funéraires qui comprenaient un ornement nasal (nariguera) d’or argenté, de nombreux colliers de diverses dimensions composés de pierres semi-précieuses et de spondylus sculpté, d’offrandes céramiques, d’animaux et de quelques paniers dichromes tressés. Les fouilles les plus récentes dans ce secteur ont permis d’établir que le même groupe architectural, incluant le Templo del Escalonado et d’autres constructions au Nord-ouest analysées pour la première fois en 1986, se développe en formant un autre ensemble qui fut nommé Piràmide Naranja et dans lequel l’on découvrit des objets de très grande importance, associés à des sépultures ou placés comme offrandes rituelles. Les particularités architecturales de ce secteur correspondent à un moment emblématique de la vie de Cahuachi, qui coïncide avec la crise idéologique survenue pendant la IV Phase architecturale, avant son abandon définitif. Les structures les plus anciennes, dont les rampes, les couloirs, les passages et les portes, furent occultées et remplies avec des matériaux qui avaient souvent appartenu à des époques plus anciennes. Les différents remodelages étaient accompagnés par des offrandes d’éléments ayant appartenu à un passé très lointain et associés aux sacrifices d’animaux, de végétaux, d’objets textiles et céramiques, et parfois même de personnes. Cette phase constructive se caractérise clairement, non seulement par ses traits distinctifs, mais aussi par l’abondance et la qualité des objets offerts. Parmi les découvertes le plus importantes associées à la Pirámide Naranja, il est nécessaire de rappeler le groupe de 66 céramiques intactes et les nombreuses courges gravées et peintes avec des couleurs résineuses, comme les céramiques ayant appartenu aux dernières phases Paracas. Ces dernières sont un exemple unique au monde d’une technique très raffinée de décoration externe des récipients végétaux, avec le rajout de pigments minéraux de type métallique (poudres de cuivre, d’argent, d’or).

 

 

nos jours

Depuis 2012, on intervient à l’intérieur des structures du Templo Sur, étroitement lié à la façade Est de la Grande Pirámide. Il s’agit d’un grand bâtiment, réalisé en forme scalaire, composé de sept plateformes avec le côté majeur tourné vers la vallée en direction nord. En comparant la dimension des parois, surtout pour l’épaisseur des murs, on peut affirmer qu’il n’existe aucune autre aire fouillée à Cahuachi où il a été possible de repérer des murs d’épaisseur supérieure à  2.50m. On ne peut relever des dimensions dépassant les 3m que dans le Templo Sur, sans compter une agglomération de murs adossés au côté ouest du temple, qui atteint presque 13m d’épaisseur. Parmi les particularités des bâtiments, on peut surtout vérifier la présence d’une grande quantité de parois de quincha, réalisées en claie, préparées avec des cordes végétales, puis recouvertes d’argile et de terre crue, pour être enfin enduites. Ces constructions furent réalisées durant la IV Phase architecturale de Cahuachi, pendant laquelle la destruction de nombreux bâtiments, due au tremblement de terre et aux alluvions continuelles, eut comme conséquence la nécessité d’une reconstruction rapide de nombreuses structures, pour que l’on ne puisse pas reconnaître les effets de l’impuissance de la classe sacerdotale dans le contrôle des événements naturels, imputables à la colère ou au jugement divins. Parmi les éléments retrouvés dans les fouilles des bâtiments du Templo Sur et des espaces cérémoniaux correspondants, on doit rappeler une quantité remarquable de récipients cérémoniaux, même de grande dimension, un petit nombre de tombeaux avec offrandes, mais surtout un grand cimetière, complètement détruit, ayant appartenu à la transition entre la II et la III Phase architecturale de Cahuachi. Dans la partie supérieure du Templo Sur il fut possible de relever la présence de structures en élévation avec des murs de plus de 5 mètre de haut. Ces structures, encore intactes, entourent les plateformes supérieures sur les quatre côtés de l’édifice. Les plateformes de la structure possédaient des rangs parallèles de colonnes qui en recouvraient la surface, en contribuant à déterminer une volumétrie très consistante de la superficie édifiée. Les plateformes, divisées en espaces séparés entre eux par des parois en quincha, formaient de véritables pièces, où l’on exécutait différentes activités, surtout de type cérémonial. Dans l’angle sud-ouest du bâtiment il fut possible de retrouver le reste d’un grand toit effondré, qui permit  d’analyser de manière complète le système de construction des toitures. Une particularité du Templo Sur que l’on ne retrouve pas dans d’autres structures de Cahuachi, fut la présence d’une grande quantité de petits fours bi-trilobés, marqués par les traces d’une activité sporadique et qui étaient probablement utilisés pour des offrandes durant la IV phase architecturale du centre cérémonial.

 

GLI SCAVI

Les périodes de fouilles

Nasca e Cahuachi-430.jpg
Nasca e Cahuachi-430.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-429.jpg
Nasca e Cahuachi-429.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-425.jpg
Nasca e Cahuachi-425.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-411.jpg
Nasca e Cahuachi-411.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-409.jpg
Nasca e Cahuachi-409.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-353.jpg
Nasca e Cahuachi-353.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-345.jpg
Nasca e Cahuachi-345.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-315.jpg
Nasca e Cahuachi-315.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-309.jpg
Nasca e Cahuachi-309.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-296.jpg
Nasca e Cahuachi-296.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-222.jpg
Nasca e Cahuachi-222.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-220.jpg
Nasca e Cahuachi-220.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-213.jpg
Nasca e Cahuachi-213.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-200.jpg
Nasca e Cahuachi-200.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-184.jpg
Nasca e Cahuachi-184.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-167.jpg
Nasca e Cahuachi-167.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-153.jpg
Nasca e Cahuachi-153.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-152.jpg
Nasca e Cahuachi-152.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-145.jpg
Nasca e Cahuachi-145.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-140.jpg
Nasca e Cahuachi-140.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-114.jpg
Nasca e Cahuachi-114.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-108.jpg
Nasca e Cahuachi-108.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-107.jpg
Nasca e Cahuachi-107.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-105.jpg
Nasca e Cahuachi-105.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-104.jpg
Nasca e Cahuachi-104.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-90.jpg
Nasca e Cahuachi-90.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-86.jpg
Nasca e Cahuachi-86.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-73.jpg
Nasca e Cahuachi-73.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-51.jpg
Nasca e Cahuachi-51.jpg
press to zoom
Nasca e Cahuachi-29.jpg
Nasca e Cahuachi-29.jpg
press to zoom

1982

1989

1990

2002

dal 2012

ad oggi

 
 

© 2015 sito web realizzato e finanziato da www.​peruresponsabile.it

RESEAUX SOCIAUX

  • Facebook Clean